Réunion du 5 avril 2019

  • Retour sur la rencontre entre Laura et Sophie sur les problèmes de cohabitation, actions envisagées pour l’avenir (gestion des ressources communes : internet et toilettes).
  • Evénements : newline le 26 avril (open day hackersace Gand).
  • Projets : crowdfunding precious plastics, formation fusion, impression 3D de maquette pour la région Wallonne.
  • Nouveaux membres : organisation d’événements, accueil des nouveaux membres et présentation des membres.
  • Gestion interne du hackerspace : gestion de l’utilisation des consommables pour les machine et gestion de l’accès aux machines dangereuses, matériel incendie et fixation des bulles, key holders inactifs, ouverture du sponsoring aux entreprises, aws pour l'infrastructure via les ressources pour ONG (socialware).

Cohabitation avec le 54

Retour sur la rencontre entre Laura et Sophie sur les problèmes de cohabitation :

  • Du côté du Hackerspace, nous nous inquiétons de ne pas pouvoir faire de bruit deux soir par semaines car cela freinerait le développement de nos activités et nous souhaitons régler les problèmes de communication avec Aurélie qui insiste pour nous inclure dans son projet contre notre volonté, qui communique à notre place des informations fausses sur le hackerspace (notamment sur les “services” proposés) et dont les visites intrusives en dehors des permanences sont de plus en plus gênantes pour nos membres.
  • Du côté du 54, Aurélie souhaite être rassurée sur notre volonté de collaboration avec le 54 et certains membres du 54 souhaiteraient plus de sociabilité de notre part (dire bonjour) et que nos membres s’intéressent plus aux activités du 54.

Concernant le manque de sociabilisation, le mot sera passé aux membres mais Sophie comprend bien la spécificité du public du Hackerspace et pense qu’il est possible de faire avec. Le bruit pose moins problème que ce que nous pensions : les cours de méditation ont pris fin le 26 mars et pour le yoga, un peu de bruit ne pose pas de problème. Au moment de cette réunion, les possibilités de collaboration entre le Hackerspace ou certains de ses membres ne sont pas remises en question.

Le seul point sur lequel nous n’avons pas trouvé de réponse immédiate est la communication du 54 concernant le Hackerspace. Aurélie a construit le 54 autour du Hackerspace et craint que le 54 ne perde sa raison d’exister sans le Hackerspace. Elle souhaite que le Hackerspace soit une plus-value pour le 54. Elle se veut ambassadrice du Hackerspace. Sophie doit essayer de lui faire entendre notre point de vue (nous n’avons jamais voulu être assimilés au 54) et le Hackerspace doit énoncer clairement la manière dont il souhaite être présenté (un document écrit présentant le hackerspace serait l’idéal).

Aujourd'hui, les problèmes entre le 54 et le Hackerspace semblent plus sérieux qu’une communication maladroite de la part d’Aurélie. Ben, John et Marc vont en discuter directement avec elle le plus rapidement possible.

Le dernier point à aborder avec le 54 est la gestion des communs. A l’arrivée du 54, l’arrangement était que le Hackerspace fournisse au 54 la connexion internet en échange de l’entretien des zones communes. Après les travaux, les zones communes ne concernent plus que les toilettes. Qu’en est-il alors de notre accord ? Le partage de la connexion pose aussi problème par rapport au coworking proposé par le 54. Le 54 sera mis au courant des choses à prendre en compte lorsqu’on propose un service comprenant la connexion à internet et d’une possible renégociation de notre accord si leur coworking vient à compter plus d’un membre actif.

Newline le 26 avril (open day hackersace gand)

Les 26, 27 et 28 avril, le hackerspace de Gand organise un événement porte ouvertes.

John se charge de passer le message aux membres et de faire un appel aux voitures.

Crowdfunding precious plastics

Lucas propose un partenariat entre le ReLab et le Hackerspace par l’intermédiaire de Recylab afin de récolter des fonds pour le projet Precious Plastic. Il s’agirait d’organiser une mutualisation des ressources au sein des différentes structures, le tout étant centralisé par Recylab. Concrètement, le crowdfunding sera organisé par Recylab et les machines seront réparties entre le ReLab et le Hackerspace.

C’est validé sous réserve d’une communication qui inclut de la même manière les différents intervenants. Nous attendons une proposition de Lucas pour formaliser les conditions de cette collaboration.

Formation fusion

Alain propose de tester la formation fusion 360 en interne avant de l’ouvrir en public et il peut déjà donner la formation de niveau débutant à un public extérieur. Nous proposerons deux prix fixes pour le public (un minimum et un soutien au Hackerspace), fixés par les formateurs. Les formateurs ne souhaitent pas être rémunérés mais s’ils en font la demande, nous sommes prêts à prendre cette demande en considération.

Impression 3D de maquette pour la région Wallonne

Un devis de 2400€ a été remis et la deadline est pour le mois de décembre. Les membres intéressés et prêts à s’engager sérieusement peuvent contacter Alain qui se charge de coordonner le projet. Nous discuterons de la possibilité de dédommager financièrement les membres participants au projet seulement si l’un d’eux au moins en fait la demande.

Organisation d’événements

John et Loic organisent un Hackacon pour le mois de mai. L’événement étant isolé, la gêne pour les membres habituels devrait être minime. Cependant, au cas où nous aurions un grand nombre de participants, nous envisagerons de délocaliser une partie de l’événement.

Accueil des nouveaux membres et présentation des membres

Laura se charge de présenter les membres du hackerspace sur le mur de l’entrée et d’imprimer une procédure d’accueil des nouveaux membres pour les key-holders chargés des permanences.

Gestion de l’utilisation des consommables pour les machine

Alain propose d’utiliser octoprint et de comptabiliser à la fin de chaque mois les consommations de chacun. Alain et Tux se chargent d’installer octoprint. En attendant, les membres peuvent continuer à payer leur consommation dans le tronc ou dans une tirelire qui sera placée à côté des machines.

Afin d’avoir une vue sur leur compte, Ben et Laura se chargent de commencer à développer une application la deuxième semaine des vacances de Pâques.

Gestion de l’accès aux machines dangereuses

Loic et Tux se charge de placer un avertissement, le nom des personnes référentes et un lien au wiki sur chaque machine dangereuse ou nécessitant une formation.

  • Prusa : Alain, John, Loic et Tux sont les personnes référentes. John et Alain se chargent de documenter le wiki et d’organiser une formation pour les membres.
  • Tour : Lucas est la personne référente, il propose de former les membres à son utilisation.
  • Découpeuse laser : Loic est la personne référente.
  • Scie circulaire : avertissement seul.

Matériel incendie et fixation des bulles

Le propriétaire va faire venir un couvreur pour régler le problème des bulles.

Loic se charge de demander au propriétaire d’investir dans du matériel de prévention incendie.

Key Holders inactifs

Pour le moment aucun problème n’est assez important que pour qu’on y consacre du temps.

Rangement par couleur de pièces

Tux se propose de l’organiser avec Laura.

Repair cafe

Si l’occasion se représente, tous les membres sont favorables à une collaboration avec le Repair Cafe. D’autres propositions sont faites pour l’organisation d’un événement propre au Hackerspace ou d’une collaboration directe entre le Hackerspace et le Repair Cafe.

AWS pour l’infrastructure

Ben se charge de faire passer l’infra de DO à AWS.

Points reportés

  • Possibilité de self-host le chat au hs et members.
  • Commande du serveur.
  • Retour du RFID sur la porte, politique sur les cartes/badges.
  • Organisation d’événements et de formations (Stage d'été scratch ? Workshop P5js ? Init Arduino ?).
  • Communication du HS (notamment pour nous représenter sur des événements comme les Repair Cafes).
  • Ouverture du sponsoring aux entreprises.